• jeu. Fév 29th, 2024

    Plus grand propriétaire immobilier résidentiel en Ontario dépose une demande de protection des créanciers

    By

    Fév 6, 2024
    Largest Residential Real Estate Owner in Ontario Files for Creditor Protection

    L’un des plus grands propriétaires immobiliers résidentiels de l’Ontario, avec une présence importante dans le nord de l’Ontario, a déposé une demande de protection des créanciers après avoir accumulé une dette de plus de 144 millions de dollars. La société, qui achète et rénove des maisons et des immeubles d’appartements principalement dans le nord de l’Ontario, a connu des difficultés financières en raison de la hausse des taux d’intérêt.

    En vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC), le groupe de sociétés, collectivement désigné sous le nom de « la société », possède un portefeuille de 631 propriétés dans diverses villes, notamment Timmins, Sault Ste. Marie, Sudbury, Kirkland Lake, Capreol, Val Caron et Temiskaming Shores. Les propriétés se composent de maisons unifamiliales et d’appartements, avec 424 unités actuellement occupées par des locataires.

    Les problèmes financiers de la société ont entraîné de nombreuses actions en justice de la part des créanciers, y compris des municipalités du nord comme Timmins, Sault Ste. Marie, Greater Sudbury, Kirkland Lake et Temiskaming Shores. Malgré un portefeuille immobilier substantiel, la société disposait de moins de 100 000 dollars en espèces au moment du dépôt de la demande de protection des créanciers.

    Pour générer des revenus, la société compte sur la rénovation des biens et l’augmentation des loyers. Cependant, en raison d’un manque de liquidité, environ 4,1 millions de dollars de travaux de rénovation restent inachevés, entraînant une perte mensuelle estimée à 350 000 dollars de revenus locatifs.

    Les efforts pour obtenir un financement auprès de 60 institutions financières se sont avérés infructueux pour la société, aggravant ainsi sa crise financière. En conséquence, elle a engagé un conseiller financier pour explorer des solutions à long terme.

    La liquidation potentielle des propriétés de la société pourrait avoir un impact significatif sur le marché immobilier des communautés où elle opère, entraînant une augmentation importante du nombre d’unités disponibles à la vente et potentiellement une baisse des prix des biens immobiliers. Pour atténuer ce risque, le surveillant nommé par le tribunal pour le processus de la LACC suggère une vente progressive des propriétés sur plusieurs années.

    Dans le cadre du processus de la LACC, les actions en justice contre la société sont temporairement suspendues jusqu’à ce que la restructuration soit terminée et qu’un accord soit conclu avec les créanciers pour résoudre les dettes. La société dispose également de 4 millions de dollars de prêts temporaires pour assurer la poursuite de ses activités pendant le processus de restructuration.

    La société demande une prolongation de la suspension des actions en justice jusqu’au 28 mars pour faciliter ses efforts de réorganisation. KSV Restructuring Inc. a été nommée surveillant nommé par le tribunal pour le processus de la LACC.

    Section FAQ basée sur les principaux sujets et informations présentés dans l’article :