• jeu. Fév 22nd, 2024

    Nouveaux courtiers immobiliers qatariens agréés assermentés

    By

    Jan 30, 2024
    New Licensed Qatari Real Estate Brokers Sworn In

    Dans un récent développement, un groupe de courtiers immobiliers qatariens agréés a prêté serment devant le Comité des affaires des courtiers immobiliers au ministère de la Justice. Ce groupe se compose de 29 personnes qui serviront de médiateurs entre les particuliers et les sociétés de courtage immobilier.

    L’activation de la loi n° 22 de 2017, qui réglemente le travail des courtiers immobiliers, a permis à ces courtiers d’obtenir leurs licences. L’objectif principal de cette législation est de créer un environnement juridique organisé pour le courtage immobilier, qui soit en accord avec le développement économique et urbain du pays et qui soutienne les objectifs de la Vision nationale du Qatar 2030.

    Saeed Abdullah Al Suwaidi, le sous-secrétaire adjoint aux affaires d’enregistrement et de documentation immobilières et président du Comité des affaires des courtiers immobiliers, a accueilli le nouveau groupe de courtiers agréés. Il a souligné l’engagement du ministère à faire progresser la profession de courtier immobilier conformément aux objectifs de la Vision nationale du Qatar 2030, car le secteur immobilier joue un rôle essentiel dans le développement global du pays.

    Al Suwaidi a insisté sur l’importance de traiter avec des courtiers agréés pour protéger les droits de toutes les parties impliquées. Il a fortement mis en garde contre toute collaboration avec des courtiers non agréés une fois la période de réconciliation expirée et la loi sur la médiation immobilière entrée en vigueur. Il a également souligné la nécessité d’adopter des formulaires de contrat standardisés pour les courtiers immobiliers afin de garantir les droits des acheteurs et des vendeurs.

    Cette étape fait partie des efforts continus du ministère de la Justice pour réorganiser la profession de courtier immobilier et appliquer les dispositions de la loi n° 22 de 2017. Ce faisant, ils visent à renforcer l’économie nationale, à améliorer les mécanismes de travail sur le marché immobilier et à fournir les qualifications nécessaires aux propriétaires de bureaux qataris et aux courtiers impliqués dans la profession de courtage. Il est crucial de traiter exclusivement avec des courtiers immobiliers agréés par le ministère pour éviter toute violation légale découlant de l’exercice de la médiation sans licence appropriée.

    L’obtention de licences pour ce groupe de courtiers a nécessité plusieurs procédures réglementaires, notamment des entretiens, des inspections de bureaux, des vérifications de conformité et des cours de formation spécialisés dispensés au Centre d’études juridiques et judiciaires. Ces mesures garantissent que les personnes agréées possèdent l’expertise nécessaire et respectent les exigences du secteur pour remplir efficacement leur rôle.

    Dans l’ensemble, le ministère de la Justice s’engage à former et à qualifier les courtiers immobiliers dans le cadre de son plan global. En activant les procédures réglementaires, en organisant des visites de bureaux et en proposant des candidats admissibles à des cours de formation, ils s’efforcent de relever le niveau de la profession de courtage immobilier, de soutenir l’économie nationale et de créer des bureaux de courtage avancés dans la région.

    Section FAQ :

    1. Quel est le récent développement concernant les courtiers immobiliers qataris ?
    – Un groupe de courtiers immobiliers qataris agréés a prêté serment devant le Comité des affaires des courtiers immobiliers au ministère de la Justice.

    2. Combien de personnes font partie de ce groupe de courtiers agréés ?
    – Ce groupe se compose de 29 personnes.

    3. Quel est l’objectif de la loi n° 22 de 2017 ?
    – L’objectif de cette législation est de créer un environnement juridique organisé pour le courtage immobilier qui soit en accord avec le développement économique et urbain du Qatar et qui soutienne les objectifs de la Vision nationale du Qatar 2030.

    4. Qui est Saeed Abdullah Al Suwaidi ?
    – Saeed Abdullah Al Suwaidi est le sous-secrétaire adjoint aux affaires d’enregistrement et de documentation immobilières et président du Comité des affaires des courtiers immobiliers.

    5. Pourquoi insiste-t-on sur le fait de traiter avec des courtiers agréés ?
    – Il est souligné de traiter avec des courtiers agréés pour protéger les droits de toutes les parties impliquées et pour garantir un respect adéquat des réglementations.

    6. Quelles sont les mesures prises par le ministère de la Justice pour réorganiser la profession de courtier immobilier ?
    – Le ministère de la Justice a mis en place des mesures telles que des inspections de bureaux, des vérifications de conformité et des cours de formation spécialisés pour renforcer la profession de courtier immobilier.

    7. Quelles procédures réglementaires sont nécessaires pour obtenir des licences de courtier ?
    – L’obtention de licences de courtier implique des entretiens, des inspections de bureaux, des vérifications de conformité et des cours de formation spécialisés dispensés au Centre d’études juridiques et judiciaires.

    Définitions :
    – Courtage immobilier : L’acte de servir d’intermédiaire entre les acheteurs et les vendeurs dans les transactions immobilières.

    Liens connexes :
    – Ministère qatari de la Justice
    – Annuaire des ministères qataris