• jeu. Fév 22nd, 2024

    Explorer le marché immobilier en pleine expansion des villes sacrées

    By

    Jan 28, 2024
    Exploring the Rising Real Estate Market in Temple Towns

    Au cours des dernières années, le marché immobilier des villes sacrées en Inde a connu une croissance significative. Ces villes, réputées pour leur importance religieuse et leur patrimoine culturel, sont devenues des destinations d’investissement attrayantes pour les acheteurs nationaux et internationaux.

    Un exemple en est Ayodhya, où la cérémonie de consécration du Ram Mandir a récemment eu lieu. Les experts suggèrent que les prix des terrains à Ayodhya sont désormais comparables à ceux de villes établies telles que Noida et Greater Noida. Le prix moyen d’une propriété résidentielle à Ayodhya avoisine les ₹5000 par mètre carré, tandis que les biens commerciaux se situent autour de ₹8000 par mètre carré. La demande en logements et en biens locatifs est également élevée, avec des loyers mensuels allant de ₹18,000 à ₹20,000 pour des appartements de type 2BHK.

    L’offre limitée et le déséquilibre de la demande sont les principaux facteurs qui alimentent l’envolée des prix à Ayodhya. Les promoteurs immobiliers capitalisent sur cette tendance, avec la Maison d’Abhinandan Lodha (HOABL) qui a lancé 250 parcelles lors de la cérémonie de consécration du Ram Mandir. Les prix de ces parcelles commencent à ₹1.72 crore pour une surface de 1,250 mètres carrés.

    Ce qui est intéressant, c’est que l’intérêt pour les projets immobiliers à Ayodhya ne provient pas seulement des acheteurs nationaux, mais également des Non-Résidents Indiens (NRI) au Moyen-Orient et aux États-Unis. Cet intérêt diversifié témoigne de l’attrait généralisé et de la portée mondiale des projets de développement d’Ayodhya, qui visent à favoriser la croissance des infrastructures et à démocratiser la terre dans des zones riches sur le plan culturel et spirituel.

    La tendance à la hausse des prix immobiliers dans les villes sacrées n’est pas spécifique à Ayodhya. Les centres de pèlerinage et les villes sacrées comme Rishikesh, Haridwar, Tirupati, Shirdi, Mathura et Vrindavan ont tous connu à un moment donné une hausse des prix immobiliers. Ces villes attirent non seulement des touristes religieux, mais également une demande industrielle et commerciale, ce qui en fait des destinations d’investissement attrayantes.

    L’impact économique potentiel de l’amélioration des infrastructures dans les villes sacrées est considérable. Un rapport de la société de courtage Jefferies suggère que la rénovation d’Ayodhya pour un montant de 10 milliards de dollars, comprenant un nouvel aéroport, une gare ferroviaire rénovée et une meilleure connectivité routière, pourrait attirer 50 millions de touristes chaque année. Cela souligne l’importance du tourisme religieux en tant que segment clé de l’industrie touristique indienne.

    Traditionnellement, les acheteurs de biens résidentiels dans les villes sacrées se répartissent en deux catégories : les investisseurs à la recherche de possibilités de location et de revente, et les acheteurs sincères qui réalisent des aspirations de longue date. Cependant, les unités résidentielles dans ces villes sont souvent considérées comme des considérations secondaires, les acheteurs donnant la priorité à leurs résidences principales dans leurs villes de résidence.

    Alors que les villes sacrées continuent de connaître une croissance et un développement, le marché immobilier de ces régions prospérera probablement. La combinaison de l’importance religieuse, du patrimoine culturel et de l’amélioration des infrastructures rend les villes sacrées attrayantes pour les investisseurs et les acheteurs sincères.

    Section FAQ :
    1. Quelle est la tendance récente du marché immobilier dans les villes sacrées en Inde?
    Le marché immobilier des villes sacrées en Inde a connu une croissance significative ces dernières années, attirant à la fois des acheteurs nationaux et internationaux.

    2. Pouvez-vous donner un exemple d’une ville sacrée où le marché immobilier a connu une hausse?
    Ayodhya est un exemple où la cérémonie de consécration du Ram Mandir a récemment eu lieu. Les prix des terrains à Ayodhya sont désormais comparables à ceux de villes établies telles que Noida et Greater Noida.

    3. Quels sont les prix des biens immobiliers résidentiels et commerciaux à Ayodhya?
    Le prix moyen d’une propriété résidentielle à Ayodhya avoisine les ₹5000 par mètre carré, tandis que les biens commerciaux se situent autour de ₹8000 par mètre carré.

    4. Pourquoi les prix explosent-ils à Ayodhya?
    L’offre limitée et le déséquilibre de la demande sont les principaux facteurs qui alimentent l’envolée des prix à Ayodhya.

    5. Qui montre de l’intérêt pour les projets immobiliers à Ayodhya?
    L’intérêt pour les projets immobiliers à Ayodhya provient non seulement des acheteurs nationaux, mais également des Non-Résidents Indiens (NRI) au Moyen-Orient et aux États-Unis, témoignant de l’attrait généralisé et de la portée mondiale des projets de développement d’Ayodhya.

    6. D’autres villes sacrées connaissent-elles des tendances similaires?
    Oui, les centres de pèlerinage et les villes sacrées comme Rishikesh, Haridwar, Tirupati, Shirdi, Mathura et Vrindavan ont tous connu une hausse des prix immobiliers à un moment donné.

    7. Quel est l’impact économique potentiel de l’amélioration des infrastructures dans les villes sacrées?
    L’amélioration des infrastructures dans les villes sacrées pourrait attirer un nombre important de touristes. Par exemple, un rapport suggère que la rénovation d’Ayodhya pour un montant de 10 milliards de dollars pourrait attirer 50 millions de touristes chaque année.

    8. Qui sont les acheteurs typiques d’espaces résidentiels dans les villes sacrées?
    Les acheteurs d’espaces résidentiels dans les villes sacrées se répartissent en deux catégories : les investisseurs à la recherche de possibilités de location et de revente, et les acheteurs sincères qui réalisent des aspirations de longue date.

    Définitions :
    – Cérémonie de consécration : Une cérémonie religieuse au cours de laquelle quelque chose est déclaré sacré ou saint.
    – NRI : Non-Résident Indien, désignant les citoyens indiens vivant en dehors de l’Inde.
    – Infrastructures : Les structures physiques et organisationnelles de base nécessaires au fonctionnement d’une société ou d’une entreprise, telles que les transports, la communication, l’énergie et l’approvisionnement en eau.

    Liens connexes suggérés :
    – Times of India : Les prix des terrains à Ayodhya sont désormais comparables à ceux de Noida et Greater Noida
    – Moneycontrol : Jefferies évalue l’impact économique des projets de développement d’Ayodhya
    – Hindustan Times : Ayodhya pourrait devenir un point chaud de l’immobilier